2 façons de vous lancer dans le business de la banque d’images

Hello,

 

J’espère que vous passez une excellente journée et qu’elle vous est productive et enrichissante et si ce n’est pas encore le cas, ça tombe bien cet article va vous y aider!

 

Je suis une passionnée d’entreprenariat et tout particulièrement lorsqu’il s’agit de partager des retours d’expériences pour s’entraider et grandir ensemble.

 

Le sujet que nous avons choisi Amélia et moi d’aborder dans les lignes qui vont suivre va vous faire rentrer un peu plus dans les coulisses de Kommete car on partagera avec vous 2 façons de vous lancer dans le business de la banque d’images. 

 

La toute première dont nous allons parler peut être perçue comme la plus difficile, selon le point de vue qu’on a; c’est tout « simplement » de :

 

 

 

Créer votre propre banque d’images

 

Femme afro avec ordinateur

 

 

Lancer sa propre banque d’images demande plusieurs étapes que nous allons notamment détailler dans un article prévu le moins prochain. 

 

Nous allons pour l’heure nous attarder sur trois des dizaines des raisons qui nous ont amenées Amélia et moi à lancer Kommete et peut-être qu’elles sont similaires aux vôtres, au mieux elles seront le coup de boost qu’il vous manquait pour vous lancer vous aussi. 

 

Alors voici la première raison :

 

  • Répondre à nos propres besoins de trouver d’une part des images pour ses contenus qui soient vraiment représentatives des noirs et des Afro-descendants du continent et de la diaspora; et d’autre part de mettre en lumière son travail de photographe.

 

Imaginez-vous devoir créer une campagne de pub pour un client camerounais avec des photos de jeunes noirs et vous utilisez pour cela une photo de jeunes Afro-américains à New-York. On est bien d’accord qu’elles ne seront pas suffisamment représentatives de jeunes camerounais, qui sont justement le coeur de cible de votre client.

 

De plus, imaginez en tant que photographe, devoir faire de nombreuses expositions de votre travail dans plusieurs villes ou pays pour vous faire connaître, ou encore après avoir publié votre site internet, vous devriez utiliser les techniques hyper intéressantes de SEO, de marketing digital ou de prospections commerciales pour faire connaître votre travail et j’en passe… 

 

On est également d’accord que la tâche peut sembler un peu ardue pour une personne qui souhaite « juste » faire connaître son travail et en être rémunéré.

 

Autre raison,

 

  • Se rendre compte que nous partagions les mêmes besoins avec des centaines d’autres personnes (et sans doute plus) mais qui n’ont pas forcément la vocation de créer une banque d’images.

Je parle de centaines de personnes car nous avons fait une petite étude de marché et c’est un des résultats obtenus.

 

Troisième raison,

 

  • Faire du chiffre d’affaires avec la solution que nous avions trouvée, celle de créer Kommete 

 

Plutôt que de travailler seule l’une et l’autre dans son coin, Amélia et moi avons fait le choix de combiner nos expertises respectives et de créer Kommete.

 

Les raisons principales sont d'encourager les Afro-descendants passionnées de photos d’y publier leur travail et se générer un complément de revenus; l'autre raison est de proposer aux créateurs de contenus Afro-descendants, de trouver LA photo qui fera mouche dans leur campagne de pub ou sur leur site par exemple... 

 

Le tout à un prix vraiment accessible pour la grande majorité.

 

Dans cet article nous expliquons d’ailleurs la démarche que nous avons prise pour définir notre stratégie prix. N’hésitez pas à nous dire ce que vous en pensez ! 

 

 

L’autre façon de vous lancer dans le business de la banque d’images est de ...

 

 

 

Vendre vos photos sur une banque d’images comme... Kommete   

 

 

 

vendre ses photos sur kommete.com

 

 

 

Je ne le dirais jamais assez : vos plus belles photos peuvent vous rapporter de l’argent! 

 

Et comme dans cet article que je vous invite à relire, dans lequel nous vous conseillons de publier et vendre vos photos sur autant de banques d’images possibles, je vous rappelle qu’en le faisant vous augmenterez considérablement vos chances de faire plus d’argent.

 

Cette façon est vraisemblablement la moins énergivore si on part du principe que ce sont les banques d’images qui se chargent de faire connaître votre travail à travers toutes les techniques de communication et de marketing qu’elles disposent pour le faire. 

 

Chaque banque d’image dispose de son créneau, parle à sa propre niche. 

 

Chez Kommete, nous avons fait le choix de nous concentrer sur les photos d’Afro-descendants pour permettre aux créateurs de contenus qui ont besoin de photos de noirs de trouver simplement la photo qu’il leur faut sans rajouter les mots « afro », « noirs » ou « exotique » après chacune de leur recherche. 

 

Et le meilleur pour la fin, le tarif unique de 3€ la photo sans abonnement pour l’acheteur est une offre tout aussi unique (sans jeu de mot) pour ce type de business. Nous en parlons plus en détails dans ce même article "comment et pourquoi devenir le Uber de la banque d’images"

 

 

Alors, de quelle façon souhaitez-vous vous lancer dans le business de la banque d’images ?

 

Je serai curieuse de savoir laquelle vous convient le mieux. 

 

N’hésitez pas à le partager avec nous en commentaires et n’oubliez pas : appréciez, immortalisez et publiez vos photos en célébrant l’univers des Afro-descendants sur kommete.com

 

Partager le post
Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire
Top